02 octobre 2012

L'empire brisé, tome 1 : Le Prince écorché

 

 livre-le-prince-ecorche-2101-1

Auteur : Mark Lawrence
Parution Originale/Française : 2011/2012
Titre VO : 
Broken Empire, book 1 : Prince of thorns


Synopsis

A treize ans il est le chef d'une bande de hors-la-loi sanguinaires. Il a décidé qu'à quinze ans, il serait roi. L'heure est venue pour le prince Jorg Ancrath de regagner le château qu'il avait quitté sans un regard en arrière, et de s'emparer de ce qui lui revient de droit. Depuis le jour où il fut contraint d'assister au massacre de sa mère et de son frère, il avance porté par sa fureur. Il n'a plus rien à perdre. Mais, de retour à la cour de son père, c'est la traîtrise qui l'accueille. La traîtrise et la magie noire. Or le jeune Jorg ne craint ni les vivants ni les morts. Animé d'une volonté farouche, il va affronter des ennemis dont il n'imagine même pas les pouvoirs. Car tous ceux qui ont pris l'épée doivent périr par l'épée.




Ce livre aura été ma première lecture 2.0!
J'ai acheté cet ebook lors de l'opération Bragelonne de Septembre (200 ebooks a 0.99€). Une vraie aubaine car la couverture m'avait déjà fait de l'oeil lors de ma dernière escursion chez GJ, mon dealer d'occasions livresques habituel.
J'avais vraiment envie de voir comment Mark Lawrence allait faire évoluer son jeune personnage dans un monde aussi barbare.

On entre dans le roman assez brutalement, une scène de fin de carnage dans un village, mené par le jeune protagoniste Jorg. C'est assez repésentatif de l'ambiance du roman. C'est par ces yeux que nous passons la totalité de l'histoire.

Adolescent révolté, traumatisé, en pleine recherche de soi, le jeune Jorg nous précipite dans sa compagnie, chevauchant parmis ses "frères" tous plus rustre et féroce. J'ai beaucoup aimé le rythme des premiers chapitres, mélant avancée, anéantissement de village et flash back (très bien géré). La découverte des frères, de son échappée et de son arrivée parmis eux sont des passages que j'ai lu très rapidement, une page en entrainant une autre.

Une parenthèse sur le fait qu'il soit à son jeune âge à la tête d'une compagnie comme la sienne. Ce détail qui en a dérouté certains, ne m'a pas dérangé outre-mesure. J'ai justement attendu avec impatience toutes les scènes de flashback, ces traits de caractères, et les détails pouvant l'avoir amené là. C'est d'ailleurs une partie de l'histoire que j'ai trouvé particulièrement bien amenée!

Mais par la suite c'est là que j'ai perdu le fil. Je vais essayer de m'expliquer sans trop en dévoiler : On sent vraiment que c'est une début de saga, un roman de mise en place dans lequel l'auteur dissémine des indices pour plus tard. Certains éléments sont presque incongrus dans la masse du roman. Des scènes arrivent trop vite, ou sont survolées (notamment toutes les scènes avec son père je trouve).
Avec des personnages "forts" ces détails auraient passés inaperçu mais je me suis vite détachée de Jorg. Autant les frères sont tous grossiers, cruels mais crédibles, autant Jorg m'a "déçue" : avec les tourments de l'adolescence, le traumas vécu et le monde environnant, je m'attendais à un personnage plus noir, mais j'ai eu plus l'impression de voyager avec un gamin capricieux qu'un ado enragé et en perte de repères.

Pour résumé, un excellent début de roman, une suite en demi-teinte (surtout du à mon ressenti du personnage principal), mais qui ne m'empèchera pas de me procurer le second tome à sa sortie pour voir si c'est le style de l'auteur que je n'ai pas aimé ou juste un cap à passer pour une suite de saga à rebondissement.

Posté par calies à 08:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


Commentaires sur L'empire brisé, tome 1 : Le Prince écorché

    Ce livre est dans ma PAL, moi aussi je me suis laissé tenter par l'e-book malgré les avis contradictoires. Faut que je me fasse mon avis.

    Posté par BlackWolf, 07 octobre 2012 à 16:44 | | Répondre
  • J'ai vraiment vu de très bons avis donc c'est plus une question de goût je pense. J'irai lire ton avis quand tu l'auras posté !

    Posté par calies, 08 octobre 2012 à 20:15 | | Répondre
Nouveau commentaire